Le rôle du double vitrage en isolation thermique

Le double vitrage est un matériau composé de deux ou plusieurs feuilles de verre. Entrecoupé d’une chambre à air, c’est un verre très résistant. Le double vitrage présente un grand avantage en matière d’isolation thermique et acoustique de la maison. L’espace d’air entre les fenêtres empêche le contact direct avec l’extérieur, réduisant considérablement la conduction thermique du froid et de la chaleur.

Performance thermique

Le double vitrage est bien connu pour ses avantages acoustiques, mais la performance thermique est l’une de ses principales caractéristiques, augmentant l’isolation de 100 %. Il est très efficace pour équilibrer la température car la chambre à air forme un vide et la chaleur se déplace plus difficilement dans cette condition. En utilisant du verre isolant, il est possible d’augmenter les surfaces vitrées sans compromettre le confort et la consommation énergétique de la climatisation sur site. Il augmente l’isolation thermique de plus de 100 %, élimine la condensation d’humidité sur le verre, bloque l’effet mur froid et augmente le confort à côté du verre. Grâce à l’utilisation d’un verre de protection solaire, les pertes de chaleur à travers le verre sont réduites jusqu’à 70 %, ce qui permet d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions de CO2. Retrouvez plus d’informations ici.

Le double vitrage réduit-il les déperditions de chaleur ?

Le double vitrage, aussi appelé verre isolant ou thermo-acoustique, est constitué de l’union de deux ou plusieurs verres intercalés par une chambre à air hermétiquement fermée. Sa fonction principale est l’isolation, qui est mesurée par la valeur U, une mesure du rapport des différences de température à travers des matériaux isolants, ainsi que le flux de chaleur ou de froid. Comme la valeur U d’un double vitrage peut être réduite de deux à cinq fois par rapport à un verre ordinaire ou feuilleté, cela signifie que son pouvoir d’isolation thermique par conduction sera deux à cinq fois supérieur, excellent pour les climats à grandes amplitudes thermiques. En pratique, lorsque les molécules sont chauffées, elles se déplacent rapidement et se transmettent de la chaleur. Par conséquent, la fine couche d’air des fenêtres à double vitrage agit comme un isolant thermique. En d’autres termes, la création d’un espace extrêmement mince pour l’air pour l’empêcher de circuler correctement entraîne une conduction thermique plus faible. Par conséquent, il joue un rôle majeur en terme de déperditions thermiques.

Qu’est-ce qui garantit l’efficacité thermique des vitrages isolants ?

Un transfert thermique réduit est d’abord donné par le nombre de feuilles de verre. Un autre aspect important est la largeur totale du vitrage. Une distance minimale de 16 mm entre les feuilles de verre est recommandée. Par conséquent, une largeur minimale de 24 mm est recommandée pour un double vitrage. Plus la largeur totale du vitrage est grande, plus son pouvoir isolant est important. Pour atteindre l’efficacité énergétique souhaitée, la tige d’espacement est pliée. De ce fait, aucun connecteur d’angle n’est utilisé. Le rôle de la tige d’espacement est de séparer les feuilles de verre et d’assurer un faible niveau d’humidité grâce au gel de silice à l’intérieur. La tige d’espacement la plus courante est en aluminium et peut être de différentes tailles, couleurs et motifs. L’utilisation de la tige d’espacement en matière plastique avec un insert en acier, garantit une réduction du transfert de chaleur jusqu’à 18%, contribue à un aspect esthétique agréable, disponible en 6 couleurs standard et aide à prévenir condensation sur la fenêtre. Un gaz inerte est introduit après la butylation primaire de la tige d’espacement, en pressant l’emballage thermopane dans de l’argon pendant 6 secondes. Dans ce processus technologique, jusqu’à 90% de l’air à l’intérieur du panneau double vitrage sera remplacé par de l’argon, un gaz inerte qui améliorera jusqu’à 55% le transfert de chaleur du vitrage et éliminera ainsi le risque de condensation entre les feuilles de verre.

Artisan couvreur à Cagnes-sur-Mer pour vos travaux de couverture toiture
Pompe à chaleur : l’alternative au chauffage classique